Succès de la Marche pour la Vie à Berlin !

De notre responsable réseau VplV en Allemagne :

Chers amis,

En cette fin de semaine nous avons participé à la marche nationale pour la vie berlinoise, qui a lieu une fois par an en Allemagne. Organisée par le mouvement Lebensrecht (“droit de vivre”), environ 5500 participants étaient présents. Cette marche a reçu la bénédiction officielle de la conférence épiscopale allemande et de quelques évêques protestants. Parmi les participants étaient représentés tout âge, tout métier (Dont des médecins et des sages-femmes) et toute confession (Nous pouvions y voir des catholiques, des évangéliques, des orthodoxes ainsi que des musulmans). A portée de main différents écriteaux tels que “L´avortement est injuste”, “Médecins pour la vie”, “Sages-femmes pour la vie“, “Responsabilité au lieu de l´avortement”, “C´est un enfant pas un choix” ainsi que des croix blanches en bois qui ont été distribuées cette année seulement au moment de la marche, les opposants de l´année dernière s´étant amusés à les brandir renversées en hurlant des blasphèmes au milieu de la foule pendant les interventions des référents. (Ce qui ne les a empêchés pendant l´intervention de continuer à hurler et siffler, en jetant des confettis et une bombe fumigène au milieu de la foule. Remercions les 800 policiers présents qui, nombreux devant l´agressivité grandissante des opposants à la marche pour la vie allemande chaque année, ont su assurer notre sécurité du début à la fin.) 

Je tiens d´abord à préciser pour que vous compreniez le contexte, qu´en ce moment l´article qui fait polémique et fait sujet de discussions passionnées en Allemagne est l’alinéa 219a du Code pénal, qui interdit toute publicité en faveur de l’avortement. L´an dernier par exemple, une doctoresse a été condamnée à 6000 euros d´amendes pour avoir déclaré sur son site web pratiquer les avortements. ( https://www.lacite.info/politiquetxt/avortement-allemagne) C´est pourquoi nous pouvions aussi voir de nombreux panneaux pour ou contre le 219a, faisant référence à cet alinéa. 

Parmi les référents, sont intervenus :

Sandra Sinder, conseillère de grossesse expérimentée chez “A.l.f.a” (Un des plus anciens mouvements pro-vie d´Allemagne)
Elisabeth Hugayo, mère de trois enfants, nous raconte son vécu dans son conflit de grossesse.
Un homme Israélien nous rapporta son expérience douloureuse. (Ne pouvant pas parler lui-même pour cause de maladie, sa femme a parlé pour lui)

Des membres du comité directeur du mouvement Jugend für das Leben (Jeunes pour la vie) ont pris la parole ainsi que Mechthild Löhr, membre du comité directeur du mouvement Lebensrecht (“droit de vivre”)

Malgré les sifflets et des hurlements, nous fîmes entre deux interventions une minute de silence pour les 100 000 enfants avortés chaque année en Allemagne.

Après une courte prestation du groupe chrétien “Könige und Priester” invité pour la Marche, nous marchâmes pendant deux heures environ dans les rues de Berlin avec nos croix et nos écriteaux. Une marche qui se voulait silencieuse, bien que certains participants se réunirent en groupe pour réciter le rosaire à voix basse.

Des opposants avec un potentiel agressif plutôt prononcé nous suivirent sur les côtés avec leurs propres écriteaux (dont certains étaient en forme de croix renversées), accompagnés de sifflets et de hurlements blasphématoires, dont un de leur slogans, devenue typique “Si Marie avait avorté, beaucoup de choses auraient été épargnées”. Ils nous jetèrent des tampons soi-disant usagés (peints en roses) des préservatifs gonflés et des confettis.  Une personne âgée fut jetée à terre et se blessa (La police recherche des témoins).

Certains se glissèrent discrètement parmi les marcheurs et créèrent soudainement au milieu de la marche un blocage de rue d´environ 20 minutes, puis furent interceptés par la police.

J´en profite pour vous faire passer un petit message chers amis : Pensez à ajouter dans vos prières ou dans vos veillées si vous le voulez une petite prière pour l´éclairage de nos opposants et la réparation des sacrilèges, ainsi que pour la sécurité de ceux qui sortent dans la rue défendre la vie dans des contextes parfois tendus. Ils en ont bien besoin aussi! 

Pour finir, la marche se termina sans incidents ultérieurs par une messe œcuménique, qui a lieu traditionnellement chaque année après la Marche pour La vie.

Avec ce petit compte-rendu, nous confions à vos prières la situation en Allemagne et seront ravis de votre présence physique ou en union de prières pour la prochaine marche. N´hésitez pas à venir nous soutenir, nous serons heureux de votre présence!  Merci et a très bientôt ! 

Articles liés
0 Commentaire

Laisser un commentaire