3 dons à des maisons d’accueil

Le mouvement des veillées pour la vie soutien des maisons d’accueil pour futures mères en détresse par des aides ponctuelles, que ce soit matérielles, financières ou logistiques :

Trois dons de 345€ pour un montant total de 1035€ seront versés cet automne à des maisons d’accueil par le mouvement des Veillées pour la Vie.

345€, c’est beaucoup ou c’est peu ?

345€, c’est environ trois gros paquets de couches pour une durée de 3 mois…

345€, ce n’est pas grand chose dans le budget d’une maison d’accueil mais c’est avec les petits ruisseaux que nous formons les grandes rivières… Soyons généreux !

Ces trois dons viennent de la collecte réalisée en 2015 pour le lancement d’un festival au bénéfice de futures mères en détresse. Eric, principal moteur de ce défi, étant tombé gravement malade au début du projet (il va beaucoup mieux aujourd’hui)… En conséquence, le festival n’a pas eu lieu et l’argent collecté est aujourd’hui reversé aux associations bénéficiaires… Souvenez-vous :

Veillons et prions, formons-nous et agissons pour la renaissance de la culture de Vie dans notre société !

Méditons : Lecture de la lettre de saint Jacques (2, 14-24. 26)

“Mes frères, si quelqu’un prétend avoir la foi, alors qu’il n’agit pas, à quoi cela sert-il? Cet homme-là peut-il être sauvé par sa foi? Supposons que l’un de nos frères ou l’une de nos sœurs n’ait pas de quoi s’habiller, ni de quoi manger tous les jours; si l’un de vous leur dit: «Rentrez tranquillement chez vous! Mettez-vous au chaud, et mangez à votre faim!» et si vous ne leur donnez pas ce que réclame leur corps, à quoi cela sert-il?
Ainsi donc, celui qui n’agit pas, sa foi est bel et bien morte, et on peut lui dire: «Tu prétends avoir la foi, moi, je la mets en pratique. Montre-moi donc ta foi qui n’agit pas; moi, c’est par mes actes que je te montrerai ma foi. Tu crois qu’il y a un seul Dieu? Tu as raison. Les démons, eux aussi, le croient, mais ils tremblent de peur. Pauvre homme, veux-tu une preuve que la foi sans les œuvres ne sert à rien? Regarde Abraham notre père: Dieu a fait de lui un juste à cause de ses actes, quand il a offert sur l’autel son fils Isaac.
«Tu vois bien que sa foi était à l’œuvre avec ses actes, et ses actes ont rendu sa foi parfaite. Ainsi s’est accomplie la parole de l’Écriture: Abraham eut foi en Dieu, et de ce fait Dieu estima qu’il était juste, et il reçut le nom d’ami de Dieu.»
Vous le constatez: l’homme devient juste à cause de ses actes, et pas seulement par sa foi. En effet, comme le corps qui ne respire plus est mort, la foi qui n’agit pas est morte.”