Neuvaine 1 : Renouveler la culture de vie

 « Je suis venu pour qu’ils aient la vie et qu’ils l’aient en abondance. » (Jn 10, 10)

 

Doctrine de l’Eglise

             « On doit commencer par renouveler la culture de la vie à l’intérieur des communautés chrétiennes elles-mêmes. Les croyants, même ceux qui participent activement à la vie ecclésiale, tombent trop souvent dans une sorte de dissociation entre la foi chrétienne et ses exigences éthiques à l’égard de la vie, en arrivant ainsi au subjectivisme moral et à certains comportements inacceptables. » (Evangelium Vitae, n°95)

Méditation – Une démarche de conversion intérieure

                Dans son encyclique Evangelium Vitae, le pape Jean-Paul II dénonçait le poids de la culture de mort dans nos sociétés. S’il en vient à souhaiter que la culture de vie soit renouvelée au cœur même de nos communautés chrétiennes, c’est bien signe que nous ne sommes pas épargnés par le phénomène. Bien souvent pourtant, nous nous en croyons exempts. En réalité, la culture de vie dont parle l’Eglise est d’une générosité que peu d’entre nous vivent réellement au quotidien.

Par bien des aspects, nous avons perdu le sens de cette  « vie en abondance» que le Christ souhaite pour nous et nous nous attachons souvent à des conceptions trop étroites sur la vie humaine.

                Or, le message de Dieu sur la Vie est bien plus grand que notre cœur et le recevoir demande parfois une conversion intérieure. C’est à cette démarche que vous invite cette neuvaine. Bien souvent, l’enseignement de l’Eglise nous dérange parce qu’il nous renvoie à nos propres incohérences. Mais cet enseignement est là avant tout pour nous pousser sur la voie d’une plus grande unité de vie. Car une foi vécue de manière authentique ne peut se dissocier d’un certain comportement moral.

                C’est donc ce cheminement à travers les réflexions de l’Eglise et la Parole de Dieu que nous vous proposons, dans l’espérance qu’il vous permette d’entrer davantage dans la générosité de la Vie de Dieu.

Prions !

                Seigneur Jésus, Toi le Verbe de Vie, viens nous renouveler de l’intérieur. Initie-nous au mystère de la Vie ; cette Vie que tu souhaites pour nous en abondance. Que ton Esprit-Saint nous rende dociles et confiants en ton message, même si nous pouvons parfois nous sentir écrasés par le poids d’une telle exigence. Donne-nous d’abandonner l’endurcissement de nos cœurs que Tu nous a signalé à plusieurs reprises dans les Evangiles lorsqu’il s’agissait du projet du Père sur l’homme et la femme. Viens travailler nos cœurs et dilate-les aux dimensions du tien. 

Focus sur l’embryon :    

9 jours pour 9 mois, c’est tous les jours de la neuvaine l’occasion de découvrir le développement d’un bébé dans le sein de sa mère. Aujourd’hui, première journée, nous aborderons le premier mois et plus particulièrement l’instant « 0 ».

Voici ce que disait le Professeur Jérome Lejeune sur le début de la vie : « La Vie a une très longue histoire mais chacun de nous a un commencement bien précis, le moment de la conception. […]

Dès le début de la vie l’âme et le corps, l’esprit et la matière sont si étroitement imbriqués que nous utilisons le même mot pour définir comment une idée nous vient à l’esprit ou comment un être vient à la vie. L’enfant ou l’idée sont d’abord conçus: la vie du corps et celle de l’esprit requièrent d’abord une conception. »

La nouvelle vie humaine commence lorsque le spermatozoïde du père entre à l’intérieur de l’ovocyte de la mère (fécondation), formant ainsi une seule cellule :

le zygote, premier stade de l’embryon.

Par la réunion des informations génétiques du père et de la mère, l’embryon a déjà tout son patrimoine génétique déterminé : son sexe, la couleur de ses yeux, sa taille, la pigmentation de sa peau, etc. Ensuite, l’embryon déclenche de lui-même de manière organisée une chaîne d’activités (expression de son code génétique, synthèse des protéines, production hormonale…) pour se développer en continu. L’embryon  est un organisme, un être vivant. L’embryon humain est un être vivant avec un patrimoine génétique humain déjà constitué. C’est donc bien réellement un être humain, avec l’apparence de son âge, et non un simple amas de cellules…

1er mois : L’embryon s’implante dans l’utérus maternel et se déploie. Dès 21 jours, son cœur commence à se former ! Il passe d’une forme ronde à une forme allongée et ressemble à un petit hippocampe. Les cellules se spécialisent et s’organisent en 3 groupes dont chacun constituera des parties différentes du corps du bébé : la peau, les yeux, les oreilles et le système nerveux (ectoderme), les muscles, le squelette et les vaisseaux sanguins (mésoderme), le tube digestif, le pancréas et les poumons (endoderme). Le cordon ombilical relie maintenant l’embryon à la mère. Grâce à lui, l’embryon recevra des nutriments provenant de l’alimentation de sa mère et de l’oxygène. Le cordon permet aussi d’évacuer une partie de ses déchets. Le tube neural de l’embryon se forme, il permet au système nerveux de se développer : le cerveau, à l’une des extrémités du tube, de même que la moelle épinière et les nerfs. Niché dans le placenta, l’embryon baigne dans le liquide amniotique, qui assure son hydratation et sa protection.

Il mesure entre 3 et 5mm, ce qui le rend visible à l’œil nu ! Ses contractions cardiaques sont visibles à l’échographie.

Articles liés
2s Commentaires

Laisser un commentaire