Belle fête de l’Epiphanie !

Du grec épiphanéia : « apparition » ; de épiphainéin : « paraître ou briller sur ». La Solennité de l’ Épiphanie célèbre la manifestation de Jésus comme Messie.

La fête est venue d’Orient où elle a été fixée au 6 janvier : fête des lumières, fête de l’eau, elle est beaucoup plus la célébration de l’inauguration du ministère public du Christ, lors de son baptême au Jourdain, qu’une festivité des événements de l’enfance de Jésus.

Dans la liturgie latine, là où ce jour n’est pas férié, la célébration de cette fête est fixée au dimanche le plus prochedu 6 janvier , afin que le plus grand nombre des fidèles puissent la commémorer. ( *En 2018, le 7 janvier en France).
En Occident, elle est surtout la fête des Mages ou des « Rois ». Les manifestations inaugurales de la vie publique ne sont pas oubliées, puisque l’office de la fête parle des trois mystères de ce jour comme n’en faisant qu’un : l’adoration des Mages, le baptême de Jésus et les noces de Cana (cf. Antienne de Magnificat aux secondes Vêpres) ; il faut dire cependant que les Mages retiennent presque toute l’attention.

Pour laisser à l’ Épiphanie toute sa dimension de « Pentecôte » du cycle de la Nativité, l’Église latine a récemment instauré la Fête du Baptême du Seigneur, célébrée le dimanche qui suit l’ Épiphanie.

Viens, montre-Toi à moi, je Te verrai, Toi, la Joie de mon cœur.

Je Te connaîtrai comme Tu me connais.
Je Te verrai, Lumière de mes yeux.
Viens, montre-Toi à moi, je Te verrai, Toi, la Joie de mon cœur.

Je Te trouverai enfin, ô mon Dieu,
je Te retiendrai, Toi que je désire.
Viens, montre-Toi à moi, je Te verrai, Toi, la Joie de mon cœur.

Illumine mes yeux, ô Lumière divine,
que je ne voie plus les vanités…
Viens, montre-Toi à moi, je Te verrai, Toi, la Joie de mon cœur. 

Donne-moi un cœur qui pense à Toi,
une intelligence qui Te comprenne…
Viens, montre-Toi à moi, je Te verrai, Toi, la Joie de mon cœur. 

Approche-toi de Lui, et sois illuminé !

Fais-moi venir à Toi, ô Christ,
Toi sans qui personne ne va au Père.
Approche-toi de Lui, et sois illuminé !

Je veux être toujours auprès de Toi,
que ta Lumière chasse mes ténèbres !
Approche-toi de Lui, et sois illuminé !

Tu T’es montré à tes disciples ;
viens convaincre l’incrédule que je suis.
Approche-toi de Lui, et sois illuminé !

Viens, montre-Toi à moi, je Te verrai, Toi, la Joie de mon cœur“, deux prières de Saint-Augustin (354-430) pour l’Épiphanie.

Articles liés
0 Commentaire

Laisser un commentaire